Pain de Jaya – DORDOGNE

Besoin de vous ressourcer, de retrouver une cohérence, de vous rapprocher de la nature ?
C’est souvent le cas après de longues semaines à travailler, à s’investir et à donner.
Nous avons donc pris la route pour un moment d’évasion dans un lieu où le temps semble s’être arrêté.
La Dordogne est un département unique qu’il est bon de prendre le temps de découvrir.

IMG_7103

On apprécie ses paysages, sa douceur, et son patrimoine culturel et gastronomique.
 quelques kilomètres de Sarlat la Canedat nous avons découvert un village puis un fournil et surtout une famille qui reflète cet environnement.

Et si on concevait du bon pain ?
C’est une histoire qui débute en 82 avec Yves lassé de ne trouver que du pain blanc.
Il souhaite alors comprendre et apprendre pour pouvoir mieux se nourrir au quotidien.
Avec son ami ils travaillent sans relâche dans leur ferme pour concevoir ce pain biodynamique qu’ils recherchent tant.

Son épouse l’épaule chaque jour et rejoint l’aventure pour présenter ces pains sur les marchés de la Creuse.
En 2003, le couple tombe amoureux du Périgord et pause ses valises dans la région.
Ils y construisent enfin leur maison et leur fournil.

IMG_7099

Ét si on respectait la nature ?
Pour cet autodidacte c’est une évidence, il façonnera du pain au levain naturel et biologique.
Il respectera les matières premières, adaptera son travail aux farines et fera chanter son pain dans un four à bois.

Ét si on travaillait en famille ?

C’est en 2011 que son aîné, Dorian, rejoint l’aventure après son voyage au Canada. Ce jeune homme souhaitait connaître le métier de son papa. Bercé par ses souvenirs d’enfances, enivré par l’odeur du levain et guidé par son formateur il devient boulanger.
Un an plus tard c’est au tour de Robin de partager son temps entre l’école et le fournil. Chacun trouve alors sa place en travaillant de manière intelligente et organisée.

IMG_7101

Ét si on se relevait ensemble ?
En 2014, le fournil s’embrase suite à une surtension. Un vrai coup dur pour la famille qui abandonne un bagage affectif.
Mais comme l’union fait la force et que le pain nous guide ils débutent les travaux du nouveau fournil l’été suivant.
Ces nouveaux locaux en pleine nature sont pensés pour travailler de façon optimale.
La première fournée reste gavée dans leur cœur.

Et si le petit dernier nous rejoignait ?
Boris se joint à ses aînés pour découvrir lui aussi ce métier de passionnés.
Nous avons était touché par cette belle histoire autour du pain, par cette famille soudée et engagée. Ce sont des personnes de valeurs respectant la terre et les matières.
Vous pouvez les rencontrer et passer une nuit magique dans une chambre en bois entourée de la forêt.
Imaginez vous, être réveillés par le soleil et le champs des oiseaux. Imaginez vous, guidés par les arômes du fournil et dégustez ce pain sur la terrasse loin de tout.

Nous avons dégusté :
Une 🍞 tourte de KamuT T150 au levain de blé.
Sa croute marron glacée est fine et croustillante.
Elle abrite une mie moelleuse grise, orangée et parfaitement hydratée.
Ses arômes de fruits, de fleurs et son goût tout doux nous transportent.

IMG_7102

Le saviez vous ?
Le pain au levain est un pain solaire qui se cuit vers midi ✌🏼☀
Www.paindejaya.fr

Découvrez aussi...

1 Commentaire

  • Reply
    Jean-Claude
    18 août 2015 at 6 h 46 min

    Bel article, photos et bel exemple de projet familial et ceci dans les règles de l’art, je partage dans mon groupe des « Fours à bois et ses boulangers » à bientôt

  • Laissez un commentaire

    *